-->

Un amateurisme d éroutant !

04 mars 2018 Auteur :  

Ces dernières semaines ont été marquées au Burkina Faso par de grosses bourdes au sommet de l'Etat. Après la signature en août 2017 d'un accord de siège aux contours fumeux au profit de Coris holding, le ministère en charge des Affaires étrangères s'est illustré également par une nomination d'ambassadeur aux contours tout aussi brumeux qui a provoqué un incident diplomatique avec l'Ethiopie.

Un non-respect des usages en la matière serait à la base de cette situation plus que déshonorante pour la Nation entière. La visite de Macron a aussi laissé entrevoir une bonne dose d'amateurisme et d'impréparation au niveau de ce département et de la Présidence du Faso (lire à ce sujet, Visite de Macron, page 3). Entretemps, c'était au tour du ministère en charge de la communication de faire parler de lui au détour d'une affaire d'immixtion du ministre dans les affaires intérieures de la Rédaction de la Télévision nationale. Et comme si tout cela ne suffisait pas, c'est la Présidence du Faso elle-même qui descend dans les marécages de cette gouvernance mouta mouta, à travers son directeur de Cabinet. Celui-ci, tout nouvellement devenu docteur en Droit, ne s'est pas embarrassé de fioritures pour prendre d'autorité un décret dont il n'a manifestement pas la qualité et le droit, nom­mant un intérimaire au poste de président du CSC. Lequel reste vacant depuis l'incarcération de la présidente de cette institution pour divers faits de mal gou­vernance. Et, ce n'est pas tout... Vivement que la sagesse et la lucidité revien­nent chez ces gouvernants-là!

Y. Ladji Bama

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Votre commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite