Votre pub ici  !

JOURNEES D’HOMMAGE A NORBERT ZONGO : Faire connaître son œuvre et son combat à la jeunesse !

22 mars 2018 Auteur :   Nerwatta Kafando

Le 13 décembre 2017, des manifestations com­mémoratives du 19e anniversaire de l'assassinat de Norbert Zongo ont été organisées un peu partout à travers le territoire national à l'initia­tive du Collectif contre l'impunité. En plus de ces activités (marches-meetings, assemblées géné­rales, conférences, etc), il a été lancé à Koudougou, ville natale de Norbert Zongo, la première édition de la « journée de mémoire et d'hommage à Norbert Zongo ». Cette journée a été ponctuée par deux activités majeures : le panel sur la vie et l'œuvre de Norbert Zongo et la représentation théatrale de l'adaptation de son roman « Rougbenga ». Ces activités ont connu une grande mobilisation populaire.

 

Cette journée a été organisée par la Société des éditeurs de la presse privée (SEP), le Comité d'initiative Henri Sebgo, le Balai citoyen, le Think Tank Burkina interna­tional, le Cadre 2 heures pour Kamita, le Cadre de réflexion et d'action démo­cratique, la Fondation pour l'éducation et la promotion des droits de l'Homme en Afrique (FEPDA) de Me Halidou Ouédraogo et le Front de renforcement de la citoyenneté (FRCI).etudiant Elle a été organisée en partena­riat avec l'Université de Koudougou et parrainée par Chérif Sy, ancien prési­dent de la SEP, compagnon de Norbert Zongo. Cette première édition de la « journée de mémoire et d'hommage » a été conçue en complément aux mani­festations organisées pour revendiquer vérité et justice pour Norbert Zongo et ses compagnons, assassinés le 13 décembre 1998 à Sapouy. Pour ses initiateurs, l'objectif principal était de faire connaître le combat et l'œuvre de Norbert Zongo aux jeunes générations. L'institution de cette journée va au-delà du combat pour la vérité et la justice.

Le panel qui s'est tenu à l'Université Norbert Zongo de Koudougou portait sur l'œuvre et la vie de l'illustre disparu. Il a été animé par son jeune frère Robert Zongo, son compagnon et ami (Germain Nama, Directeur de publication de L'Evènement) et l'avocat de la famille Norbert Zongo, Me Benewendé Sankara. Ce panel s'est déroulé dans un amphithéâtre pris d'as­saut par des étudiants et des jeunes de Koudougou qui ont voulu savoir davan­tage sur celui dont leur uni­versité porte désormais le nom. Au terme de 3 heures d'échanges, un don de liv­res à la bibliothèque de l'Université Norbert Zongo et un appel à l'ensemble de la communauté nationale de l'impératif d'un sursaut national autour de la patrie ont mis fin à cette première activité.

Cap a été ensuite mis sur le théâtre populaire pour la représentation théâtrale de l'adaptation de son roman « Rougbenga ». Là encore, ce fut une salle comble pour un spectacle qui a tenu toutes ses promesses avec des acteurs talentueux qui ont été à la hauteur de l'œuvre Rougbenga. Au total, cette journée d'hommage a connu un succès populaire. Pour un coup d'essai, ce fut un coup de maître. Et déjà, les orga­nisateurs ont les yeux tour­nés vers la prochaine édi­tion, avec l'espoir que d'ici le 20e anniversaire, le dos­sier Norbert Zongo connaisse un dénouement judiciaire.

Votre commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

 Votre pub ici  !

Diagnostic

 Votre pub ici  !
 Votre pub ici  !
 Votre pub ici  !
"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite