Votre pub ici  !
-->

DECES D’AUGUSTINE ZONGO, MERE DE NORBERT ZONGO: Elle s’en est allée quelques heures après le baptême de l’université du nom de son fils

04 mars 2018 Auteur :  

Ce 13 décembre 2017 marque la 19e année de l'assassinat du jour­naliste Norbert Zongo. Dans la matinée de ce jeudi 30, l'Université de Koudougou, juste à moins de 2 kilomètres de son domicile, était le théâ­tre d'une grande mobilisation des autorités politiques et aca­démiques, des acteurs de la lutte pour la justice pour Norbert Zongo. C'était la céré­monie officielle de baptême à Koudougou au nom de Norbert Zongo.

Dans la même nuit du 30 novembre au 1er décembre, Augustine Zongo née Nana, la mère de Norbert Zongo, a tiré sa révérence. Elle luttait contre la maladie depuis quelques mois. Décédée à l'âge de 90 ans, cette femme, que beaucoup appelait affec­tueusement « maman » lorsqu'ils lui rendaient visite, incarnait la bra­voure et la dignité dans l'attente de la vérité et de la justice sur la mort de son fils. Depuis les évènements de Sapouy, dans sa grande tri­stesse, elle crie « justice ». En 2014, à nos confrères de Droit Libre TV, elle affir­mait que « même s'il arrive que je ne suis plus de ce monde, tôt ou tard, la justice se fera ». Certes, cela fait 19 lon­gues années que ça dure, mais la justice finira par voir le jour. La flamme qu'elle a allumée en faisant preuve d'une résis­tance hors pair, une résistance à toutes les tentatives d'effacer la mémoire de son fils ne s'é­teindra jamais sans cette jus­tice.

Toute l'équipe du Journal Le Reporter présente ses condo­léances les plus émues à la famille de Augustine Zongo, à ses enfants et à ses petits-enfants.

La Rédaction

Le Reporter

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Votre commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

 Votre pub ici  !

Diagnostic

 Votre pub ici  !
 Votre pub ici  !
 Votre pub ici  !
"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite