• 29
  • Mar

La désillusion !

urneDécidément, certains acteurs politiques burkinabé sont incorrigibles. Comme si la fraude leur était congénitale, ces politiciens sans vergogne n’ont une fois de plus pas dérogé à leur tradition, lors du scrutin du 2 décembre dernier. Ils ont encore rivalisé de prouesses pour ruser avec la démocratie. Ceux qui avaient naïvement cru que la biométrie pouvait y changer quelque chose l’ont appris à leurs dépens. Des bulletins prévotés, aux urnes parallèles, en passant par les tripatouillages de procès-verbaux, tout aura été vu au cours de ce scrutin.

Page 12 sur 12
"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite