• 11
  • Avr

Un fait divers aux allures d’affaire d’Etat

lompoBernadette Tiendrebéogo, abattue de sang-froid par son ex-amoureuxDans une république digne de ce nom, l’assassinat du 9 mars dernier de Bernadette Tiendrebéogo aurait relevé simplement d’un acte criminel crapuleux. Bien que cruel, il pourrait s’agir d’un crime passionnel. La Justice ferait simplement son travail sans aucune ingérence politique. Mais voilà, du fait que le présumé assassin soit du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) qui, dans la mémoire d’une certaine génération, a une sinistre réputation, cet assassinat prend des allures d’une affaire d’Etat. A cela s’ajoute le contexte d’impunité presque systématique dont bénéficient des présumés suspects de crime issus des cercles du pouvoir, dont cette unité militaire commise à leur sécurité. L’on comprend que le gouvernement ait pris les devants, avant même la Justice, pour annoncer le crime et la mise aux arrêts du Caporal Banhala Alphonse Lompo, qui a mis fin à la vie de Bernadette Tienbréogo.

  • 01
  • Avr

Travailleurs et ex-employeur à couteaux tirés

stmbDans notre livraison N°81 du 15 au 30 novembre 2011, nous faisions cas d’une suspension programmée des activités de la section autobus de la Société de transport mixte Bangrin (STMB SA), à compter du 31 décembre 2011. Dans des lettres de préavis de rupture de contrat, adressées aux travailleurs, l’administrateur général de la société, Mahamadi Bangrin, avait notamment promis de remettre à ces derniers leurs certificats de travail, ainsi que leurs droits légaux au terme du contrat. Plus d’un an après, si la société a effectivement mis la clé sous le paillasson à la date indiquée, il en va autrement pour les droits des travailleurs.

  • 31
  • Mar

Sans permis de conduire, elle percute un véhicule et s’enfuit !

voitureEn décidant d’aller rendre visite à une de ses connaissances du côté de la cité An III, le 1er septembre 2012, Christophe Sawadogo était loin de s’imaginer sa mésaventure ce jour-là. Arrivé devant la cour de son hôte, située en face du terrain de football de ladite cité, il gare sa voiture à l’ombre d’un arbre au bord de la voie. Pendant qu’il devisait devant la porte avec d’autres visiteurs en attendant d’être annoncé, une voiture de marque Rover fait son apparition dans l’espace vide et vient s’arrêter non loin. Les occupants, 2 jeunes gens, descendent et le conducteur cède sa place à l’autre, une demoiselle qui occupait le siège passager.

  • 29
  • Mar

Cafouillages organisationnels, opacité et micmacs !

promin Salif KLes lampions se sont éteints le 7 décembre dernier, à Ouagadougou, sur la 6e édition des Journées de promotion minière (PROMIN 2012), organisées par le ministère des Mines, des Carrières et de l’Energie. Du côté des organisateurs, c’est le satisfecit. La manifestation a, dit-on, été un total succès. On a fait de bonnes affaires et on se frotte les mains. Cependant, cette satisfaction débordante n’est pas partagée par l’ensemble des participants. En plus, un coup d’œil dans certains dossiers de l’organisation de la manif laisse voir des choses troublantes.

  • 29
  • Mar

Zalissa, le fils de la députée, l’ambassadeur et les voitures

seydouZalissa Ouédraogo n’oubliera certainement pas de sitôt sa mésaventure avec Désiré Guigma, un jeune Burkinabè vivant aux Etats -Unis. Environ 3,8 millions FCFA. C’est le montant total qu’elle a expédié à Désiré pour lui acheter une voiture. Ce dernier l’avait convaincue qu’il connaissait un « bon circuit » de vente de voitures de bonne qualité.Presqu’une année d’attente et point de voiture, point de nouvelle de son « bienfaiteur ». Elle s’inquiète et cherche à comprendre. Elle découvre qu’elle n’est pas seule dans cette situation. Même l’ambassadeur du Burkina aux Etats- Unis, Seydou Bouda, est passé à la trappe de Désiré.

"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite