Le Reporter - Filtrer les éléments par date : lundi, 15 janvier 2018

Le 14 novembre 2017, la chaîne américaine CNN diffusait une vidéo montrant des migrants noirs  vendus aux enchères ; 400, 700, 1200 dinars libyens pour certains (1 Dinard libyen= 406Fcfa). La diffusion a provoqué l'émoi dans le monde entier. A côté de la polémique et de l’indignation suscitée, un jeune Camerounais vivant en Tunisie a aussi fait parler de lui. John Dahl Carter à l’état civil, et « Loup solitaire » comme il se fait appeler sur Facebook. Il est présenté comme la source de CNN, initiateur de l’envoi d’images à des médias. CNN n’était pas seule la cible, mais ‘’heureusement’’, dit le « fils d’Afrique », ce média s’est donné la peine d’aller vérifier l’information. D’après les chiffres du Département libyen de lutte contre la migration illégale, cités par l’ONU, 19 900 personnes se trouvaient dans des centres de détention début novembre, soit près de trois fois plus qu’à la mi-septembre.

« Aujourd'hui, malgré le fait que ce soit CNN qui ait diffusé le fruit de mon travail,  ces images ont été réalisées par moi avec l'aide d'un collaborateur d'origine sénégalaise aujourd'hui abattu par les rebelles, je suis tout de même content et je le serai encore si les manifestations en cours aboutissaient à quelque chose », écrivait-il sur son compte Facebook. A Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire, où il a été invité par la Télévision nationale, la RTI, nous sommes allés à sa rencontre. C’est décontracté qu’il nous reçoit le dimanche 10 décembre 2017, soit la veille de son passage sur le plateau de la télévision ivoirienne. Deux heures durant, nous avons échangé avec ce témoin privilégié. Lisez plutôt !

"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite