• 19
  • Jan

« Un sursaut patriotique pour redresser la barque Burkina Faso avant qu’il ne soit trop tard » ; c’est ce que dit attendre le Balai citoyen du président du Faso et son gouvernement. Le mouvement citoyen a tenu une conférence de presse ce jeudi 18 janvier à Ouagadougou, pour porter à l’opinion son diagnostic de l’an II de la gouvernance Kaboré et la situation nationale.

  • 15
  • Jan

Le 14 novembre 2017, la chaîne américaine CNN diffusait une vidéo montrant des migrants noirs  vendus aux enchères ; 400, 700, 1200 dinars libyens pour certains (1 Dinard libyen= 406Fcfa). La diffusion a provoqué l'émoi dans le monde entier. A côté de la polémique et de l’indignation suscitée, un jeune Camerounais vivant en Tunisie a aussi fait parler de lui. John Dahl Carter à l’état civil, et « Loup solitaire » comme il se fait appeler sur Facebook. Il est présenté comme la source de CNN, initiateur de l’envoi d’images à des médias. CNN n’était pas seule la cible, mais ‘’heureusement’’, dit le « fils d’Afrique », ce média s’est donné la peine d’aller vérifier l’information. D’après les chiffres du Département libyen de lutte contre la migration illégale, cités par l’ONU, 19 900 personnes se trouvaient dans des centres de détention début novembre, soit près de trois fois plus qu’à la mi-septembre.

« Aujourd'hui, malgré le fait que ce soit CNN qui ait diffusé le fruit de mon travail,  ces images ont été réalisées par moi avec l'aide d'un collaborateur d'origine sénégalaise aujourd'hui abattu par les rebelles, je suis tout de même content et je le serai encore si les manifestations en cours aboutissaient à quelque chose », écrivait-il sur son compte Facebook. A Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire, où il a été invité par la Télévision nationale, la RTI, nous sommes allés à sa rencontre. C’est décontracté qu’il nous reçoit le dimanche 10 décembre 2017, soit la veille de son passage sur le plateau de la télévision ivoirienne. Deux heures durant, nous avons échangé avec ce témoin privilégié. Lisez plutôt !

  • 11
  • Mai

Le procès en cours qui concerne l’Ex Premier Ministre du Faso, Monsieur Luc Adolphe TIAO et les Membres de son Gouvernement, divise actuellement l’opinion publique ; il est des prises de position sans retenue, allant dans tous les sens à remettre en question la stabilité de la Nation, la concorde nécessaire à la paix et à la construction harmonieuse du pays.

Les grands acteurs et facteurs de la Justice ont par moment pris position dans l’opinion dont le collectif des Avocats de la Défense, collectif dont je suis moi-même membre ; je devais dès lors garder le silence ; mais ma position, mon profil apparaissent uniques, incontournables dans l’histoire de notre Justice dont celle de l’Avocat à imposer que mon avis personnel sur la situation soit connu ; elle peut permettre plus de compréhension, moins de nuages à obscurcir notre horizon.

  • 22
  • Avr

Dans la soirée du 21 avril 2017, les membres du nouveau bureau de l’association des blessés de l’insurrection populaire au Burkina Faso (ABIP-BF) ont animé une conférence de presse au cours de laquelle, ils ont fait savoir leur mécontentement face au silence de l’ex-CFOP sur leur sort.

Ils ne sont pas passés par quatre chemins pour crier leur colère. Pour eux, l’insurrection populaire a été un appel de Zéphirin Diabré auquel ils ont répondu favorablement, ce qui a conduit à leur situation actuelle. Zéphirin Diabré « a été le fer de lance de l’insurrection populaire » selon les blessés et « c’est lui qui a lancé l’appel de sortir pour combattre l’ancien régime ». Alors, pourquoi jusqu’à présent, ce dernier n’a pas daigné leur venir en aide encore moins prendre de leurs nouvelles ?

  • 04
  • Jan

L’information est parue dans le compte rendu du conseil des ministres du 11 novembre 2016. Le conseil a marqué son accord pour la passation, par la procédure d’entente directe (gré à gré), de deux marchés d’un montant total de plus 123 millions de FCFA, pour l’acquisition d’hologrammes et de diplômes vierges sécurisés pour le compte de l’ex-OCECOS, devenu aujourd’hui Direction des examens et concours (DGEC) du Ministère de l’éducation nationale (MENA).

  • 20
  • Déc

Liste des personnels des forces armées

Ils s'appelaient :

  • 10
  • Déc

L’édition 2016 de Ciné Droit Libre, le festival de films sur les droits humains et la liberté d’expression, se tient du 10 au 17 décembre 2016 dans la capitale burkinabè. « Droit de vivre : Luttons contre l’extrémisme violent» est le thème retenu pour cette 12e édition. L'association Semfilms, promotrice de l’événement a fait le point de l’organisation à la presse le 29 novembre 2016.

  • 12
  • Nov

Logo du PPRDans une lettre datée du 08 novembre 2016, la rédaction du journal Le Reporter a reçu une correspondance la conviant à une conférence de presse de lancement des activités d’un nouveau parti politique pour le 16 novembre 2016. Cette formation politique, le Parti du Peuple Républicain (PPR)  selon ladite correspondance a reçu son autorisation par Arrêté n° 2016- 0005/MATDSI/SG/DGLPAP/DAPOE du 26 octobre 2016, signée du ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure. Le Parti du Peuple Républicain (PPR) dit porter « l’enthousiasme du peuple insurgé et des Burkinabè en général ». Selon les informations dont nous disposons, l’ensemble des partis anciennement membres de l’opposition n’ont pas opéré le bon choix après les élections du 29 novembre 2015 contrairement à ce qu’ils avaient tous professé, d’où la décision de certains militants de se retirer de certaines formations politiques. Le PPR a pour logo, une tête d’étalon dans un cercle d’or. Tout porte à croire que le « parti de l’Etalon » sera un parti de la mouvance tout en se gardant le droit de conquérir le pouvoir d’Etat. Il pourrait compter parmi ses rangs, d’anciens camarades de l’UPC et pas des moindres. Des noms circulent déjà comme ceux de François Kaboré, de Louis Armand Ouali, etc. François Kaboré en rappel est l’ancien chef de cabinet du CFOP du temps de Zéphirin Diabré. Quant à Louis Armand Ouali, l’un des signataires de l’Appel au sursaut républicain de décembre 2015, si sa présence au sein de parti se confirme, il pourrait néanmoins ne pas être directement concerné par le parti. La conférence de presse du 16 novembre 2016 pourra encore situer l’opinion sur les convictions de la création du parti, ses aspirations et surtout son message.

Page 1 sur 4
"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite